Réponse à la FFB91

Réponse à la Fédération Française du Bâtiment - Essonne

Reponse a la ffb 91Reponse a la ffb 91 (215.48 Ko)

Armelle ABGRALL-LEBRETON
Secrétaire Générale
FFB-Essonne
BP 80
91104 Corbeil-Essonnes Cedex

 

Massy, le 18 mars 2014

 Madame,

 Votre courriel a retenu toute notre attention ainsi que les 10 propositions en pièces jointes.

 Si parmi ces propositions quelques éléments méritent un approfondissement nous sommes convaincus globalement du bien fondé de vos argumentations.

 La ville de Massy, ces dernières années, a vu un accroissement important du nombre de logements (3000 en un mandat) mais la demande de logements sociaux accessibles aux plus défavorisés restent une préoccupation majeure pour notre liste « Massy, place au peuple ». De même des constructions répondant à des besoins spécifiques (accueil de personnes en situation de handicap, crèche collective, maisons de quartier et autres).

 Nous sommes pleinement convaincus de la situation difficile des PME en général et du secteur du bâtiment en particulier.

 Notre combat n'est pas contre les PME mais bien contre les monopoles connus de ce secteur dont le but premier est de dégager des masses bénéficiaires importantes dont une infime minorité d'actionnaires profitent pleinement. Cela au détriment du plus grand nombre et sous toutes formes : obligation d'une productivité contraire à la qualité de prestations (malfaçons), personnels salariés y compris petits patrons sous payés, règles de sécurité non appliquées, et travail au noir échappant aux obligations légales et au versement des recettes fiscales lesquelles permettent, en retour, de favoriser des services publics qu'ils soient à l'échelon municipal ou autres.

 En défendant les PME, nous pensons défendre le tissu social local mais aussi l'intégration des jeunes par l'acquisition d'une compétence professionnelle de terrain qui normalement devrait s'appuyer sur des connaissances générales permettant l'ouverture d'esprit (la Culture) dans le cadre des lycées professionnels. Tout en utilisant des entreprises de proximité, nous favoriserons celles qui auront le soucis de protéger l'écosystème.

 Pour conclure, nous vous confirmons que nous nous attacherons à être vigilants sur les modalités locales de passation de marchés ou même de simples chantiers.

 Veuillez agréer, Madame, l'expression de nos meilleurs sentiments.

Date de dernière mise à jour : 17/04/2014