loi El Khomri

31 mars

Place d’Italie  13h

Grande manifestation intersyndicale, interprofessionnelle

Etudiants, lycéens, salariés, chômeurs, retraités…

Retrait de la loi El Khomri

 

Auparavant, les expressions « aller de l’avant », « le progrès », signifiaient que grâce à l’augmentation de la productivité, on pouvait diminuer le temps de travail hebdomadaire sans perte de salaires, donner des droits et des garanties aux travailleurs, assurer aux familles un confort qui met les enfants à l’abri des aléas de la vie.

Actuellement, les mêmes mots, utilisés par nos dirigeants, n’ont plus du tout le même sens. Sous le prétexte « d’harmoniser » les conditions de travail, nous devons nous aligner sur les pays les plus bas. Ainsi, « aller de l’avant » signifie maintenant rogner au maximum sur les salaires et les cotisations sociales (les fameuses exonérations de « charges » distribuées à tout va), faciliter les licenciements, et toutes ces mesures qui facilitent grandement les profits des entreprises et les salaires de leurs dirigeants. A l’autre bout de l’échelle, la pauvreté s’installe lentement mais durablement.

 

La loi El Khomri, c’est la plus grande régression de l’Histoire sociale, c’est un retour à Zola et Germinal.

Pour en savoir plus :