Service public massacré

La commune et les services publics : le maire et ses adjoints sont garants du maintien des services de proximités afin de faciliter aux mieux le quotidien des citoyens ; pour permettre la mise en œuvre de ces services les citoyens payent des impôts. Aujourd’hui une majorité de ces services sont délégués à des sociétés privées de type capitaliste (au détriment d’artisans locaux *) sans pour autant offrir la qualité de service et de réactivité que l’on pourrait attendre et sans que cela soit plus économique. D’une façon certaine notre argent est ainsi détourné de son objectif au profit d’actionnaires.

Nous devons revenir aux principes fondamentaux des obligations d’un service communal par du personnel sous statut de fonctionnaires territoriaux, les écoles, la santé, le sport, la culture, la voirie, le fonctionnement administratif et technique de la ville, etc. tout ce qui permet le bien vivre ensemble ce qui n’exclus par la mise en commun de moyens intercommunaux volontairement choisis.

* Par exemple la société qui entretient les espaces verts comprend 2406 salariés en 99 établissements pour un CA de 280 millions d’€uros. Son directeur évolue dans la Finance.