Le stationnement

 Récurrent. Dans les rues impraticables des nouveaux quartiers massicois, il est devenu impossible de garer son véhicule, les locataires en sont bien sûr les premières victimes, ils leurs faut ajouter à leurs loyers 50 € en  moyenne pour un emplacement de parking où le risque de lourdes contraventions. La lutte des classes passe ici par la lutte des places (de parking). Organiser la ville de demain doit s’inscrire dans un processus de planification écologique, penser la ville c’est penser les cheminements doux et les centres de vie à moins de dix minutes de marche, c’est penser les services publics, les commerces à proximité sur l’ensemble des quartiers….

Insupportable. Le président Macron et son gouvernement s’acharnent tout autant que ses prédécesseurs sur les moins aisés ; baisse des APL, coup de rabot sur les contrats aidés et hausse de  la CSG pour les retraités….et les CDI (chantier) qui deviennent des CDD déguisés qui in fine favorisent la précarité et la paupérisation d’une majorité de nos citoyens-nes.
Nous sommes et restons pour une société humaniste, écologique et solidaire.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau