La pêche à l'information

Ironie, des économies de distribution sur l’hebdomadaire. Merci pour les citoyens qui devront se débrouiller pour trouver les événements associatifs, films... locaux

Ce que nous voulons surtout c’est consacrer du financement pour l’entretien de notre ville avant de tout bétonner. Occupons-nous de nos installations publiques, nos écoles, la voirie et surtout le réseau du chauffage urbain qui s’éclate un peu partout. Comment admettre un réseau d’eau avec une déperdition telle que le coût sans celle-ci pourrait être de 15 à 20 % moins chère.

Nos impôts doivent d’abord servir à maintenir et améliorer l’existant mais aussi créer une dynamique de bien-vivre via une gestion réellement publique sous contrôle des citoyens et non aux ZAC intempestives aux bénéfices d’actionnaires cupides.

C’est aux citoyens dont la créativité et le courage sont la chance des mondes en réinvention de reprendre la main. Il n’y a aucune fatalité !