VIVARTE  vampirisée par la FINANCE

Vivarte , c’est un regroupement de sites français (17 000 emplois), leader dans la distribution du prêt-à-porter et chaussures aux mains de 4 fonds de pension. Ces derniers ont pris la décision d’augmenter leur marge de profit en se servant des milliers de salariés comme variable d’ajustement financier.

Malgré 14 millions d’euros versés au titre du CICE en 2016, malgré 45 millions d’euros au titre du CICE perçus dans ses caisses depuis la mise en place de cette mesure économique sans contrepartie, malgré une holding du groupe située au Luxembourg pour des raisons fiscales, sans compter les aides d’allégement FILLON accordés sur les bas (très bas) salaires, le PDG Patrick PUY se mettant au service des actionnaires annonce une sévère restructuration de l’ensemble du groupe.

La France Insoumise et son candidat aux présidentielles, Jean-Luc Mélenchon ont bien l’intention de mettre au pas la finance au profit de l’économie réelle, en abrogeant la loi El Khomry, en empêchant les licenciements boursier, en permettant l’institution d’une nouvelle constitution dans le cadre d’une 6ème République intégrant des droits protecteurs pour les plus faibles.

La France Insoumise apporte tout son soutien aux salarié(e)s en lutte du groupe VIVARTE.

PHILIPPE JURAVER

Porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, Luttes sociales et Entreprises

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/01/2017