Lettre ouverte

à la députée LREM Amélie De Montchalin

Philippe JURAVER
Candidat aux élections législatives 2017 au nom de la France Insoumise pour la 6 éme circonscription de l’Essonne

Le 28 juillet 2018

Madame la députée.

C'est au nom de très nombreux citoyens de notre circonscription qui m'interroge sur les différentes motions de censure, que je m'adresse à vous afin de pouvoir les informer, quant à leurs chances de succès.

Au regard des différentes majorités parlementaires, il existe fort peu d'hypothèses d'y parvenir, puisque vos élus au nombre de 312, s'ils sont tous en désaccord avec ce dépôt, interdirait toute adoption, puisqu'il faut 289 voix pour obtenir la majorité absolue.

En votre qualité d'élu de la république, législatrice qui plus est, je conçois aisément que toute obstruction à la loi, s'il s'agit en outre d'actes pénalement répréhensibles, puisse pour le moins, vous poser un problème d'ordre moral.

Là, se situe ma véritable interrogation !

Un tabassage en règle par deux individus armés, l'un d'eux affublé d’un brassard, « police » sous l'oeil interloqué de vrais policiers, ces derniers supposant une autorité inexistante, mais estimée susceptible de désagréments à l'encontre de toute opposition de leur part.

Ce sont les faits, mais il ne s'agit que de la partie émergée de l’iceberg.

En effet, malgré de nombreuses images sur les réseaux sociaux, il a fallu un article du journal « Le monde » plus d'un mois après, pour informer (ce qui est son rôle) le public, de cet acte inconcevable, du fait de la qualité d'au moins l'un des deux protagonistes.

Bien que les responsables aux plus hauts niveaux, aient été immédiatement informés, le premier réflexe fût, comme il est démontré, de considérer que l'urgence était de ne rien faire, en espérant qu'il n'en serait jamais question.

Comment pourrait-on admettre une telle tentative de dissimulation au plus haut sommet de l'État ?

Etre capable de ce genre de comportement est absolument incompatible avec une politique supposée irréprochable, car comme le dit l’expression populaire « Qui vole un oeuf vole un boeuf. », c’est par conséquent la porte ouverte à tous les soupçons.

Je ne peux donc que souhaiter vous voir acquiescer à une démarche dont l'objet est d'affirmer qu'un législateur ou législatrice, ne peut que s'opposer avec la plus extrême fermeté à ce genre de comportement, même dans l'hypothèse où ce serait à l'encontre d'une quelconque discipline de parti.

Par ailleurs, même dans le cas où cette motion de censure serait adoptée, si quelques ministres n'exerçaient plus leur fonction, sans même parler de la ministre du travail du fait du succès de sa Loi et de son nouveau statut de témoin assisté dans une affaire de favoritisme, tout comme la ministre de la culture dessaisie du secteur de l’édition, sachez que concernant l’activité de la ministre de la santé, à propos de la mise à mal des hôpitaux de Longjumeau, Juvisy et Orsay au profit d'un nouvel établissement à Saclay, qui entraînera la suppression de 680 lits et 900 postes de soignants, pour une population de 780 000 habitants, ce serait avec l'approbation d'une immense majorité d’essonniens, qui voient avec effarement leur offre de soins réduite de façon drastique, pour de soi-disantes économies absolument pas démontrées, alors que leurs besoins vont croissant.

C'est pourquoi, je m’adresse à vous qui assurez vouloir représenter une nouvelle forme de politique.

Recevez Madame la députée mes salutations vigilantes et distinguées.

Philippe JURAVER
Candidat aux élections législatives 2017 au nom de la France Insoumise pour la 6 éme circonscription de l’Essonne.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 29/07/2018