Le dimanche, en nocturne et la nuit ?

Des groupes d’influence, des ministres, des patrons, des faiseurs d’opinion médiatiques, cherchent à convaincre que l’extension des horaires d’ouverture des commerces aurait des effets bénéfiques pour la société tout entière :
Une plus grande liberté pour les consommateurs d’acheter quand ils le veulent des parfums, des cuisines, des outils…. ou bien l’obligation de travailler 7 jours sur 7 ?
Des revenus meilleurs pour les salariés ou des contreparties qui disparaîtront dès que le travail du dimanche et de nuit deviendront la norme ?
Une relance de l’activité économique ou la mort du petit commerce ?
Des emplois plus nombreux  (par exemple pour que les étudiants puissent payer leurs études) ou plus d’emplois précaires (et aussi plus d’échecs aux examens) ?
Des possibilités pour les femmes quand elles le souhaitent ou l’impossibilité d’organiser sa vie en dehors du travail ?
Des loisirs consuméristes en continu ou un temps libre consacré à la culture, à la famille et à la socialisation ?

Le débat est ouvert : quelle société voulons-nous ? Vous écouterez des opinions diverses : vendeurs/deuses, syndicalistes, patrons/nes d’enseignes commerciales, associations féministes, étudiants/tes, économistes, inspecteurs/trices du travail, députés/ées, conseillers/llères municipaux parisiens. Et vous aurez la parole !

L’invitation à ce débat est faite par le Front de Gauche, les syndicats du commerce du CLIC-P (CFDT, CGT, SUD et UNSA), l’UNEF, des employeurs du secteur (Confédération des Commerçants de France), Femmes-Egalité.


Avec la participation pour le parti de Gauche de Martine Billard,Danielle Simmonet et Philippe Juraver.

AGECA 177 rue de Charonne Métro Alexandre Dumas Paris 75011